Spaghettis à la bolognaise de lentilles (vegan)

Spaghettis à la bolognaise de lentilles (vegan)

img_20180518_124411_078542885678.jpg

Pour préparer doucement mon estomac au petit voyage à Rome qui l’attend, je me suis préparée une bonne bolognaise maison, accompagné de spaghettis. Bon on est pas vraiment dans la tradition puisqu’ici exit la viande, et bonjour les lentilles pour apporter ce qu’il faut en protéines végétales. Une version vegan délicieuse et savoureuse !

Ingrédients pour 4 personnes :
🌸  200 g de lentilles vertes
🌸  200 g de spaghettis (de préférence complets ou semi-complets)
🌸  2 oignons
🌸  2 gousses d’ail
🌸  2 carottes
🌸  1 branche de céleri
🌸  800 g de pulpe ou coulis de tomates en boîte
🌸  1 c. à soupe de double concentré de tomates
🌸  200 g de purée/coulis de tomate
🌸  2 feuilles de laurier
🌸  1 c. à café d’huile d’olive
🌸  Sel & poivre
🌸  Quelques feuilles de basilic

Préparation :
1- Portez à ébullition une casserole d’eau salée, et plongez-y les lentilles pour 20 minutes de cuisson. Égouttez et réservez.
2- Pendant ce temps, pelez et émincez vos oignons et l’ail. Pelez et coupez en petits morceaux les carottes. Coupez en petites lamelles la branche de céleri.
3- Faîtes revenir l’oignon, le céleri et les morceaux de carotte avec l’huile d’olive durant 8 minutes environ.
4- Ajoutez la pulpe de tomates, le double concentré, l’ail émincé, les feuilles de laurier et les lentilles. Mélangez et laissez mijoter à feu doux durant 1 heure. Si votre préparation accroche un peu, n’hésitez à rajouter un peu d’eau au cours de la cuisson.
5- Environ 15 minutes avant la fin de cuisson des lentilles, faites cuire vos spaghettis comme indiqué sur le paquet.
6- Égouttez-les, puis placez-les dans une assiette. Ajoutez la bolognaise aux lentilles et parsemez d’un peu de feuilles de basilic.

Total recette : 1747 kcal – 19L / 271G / 90P
Par portion (x4) : 437 kcal – 5L / 68G / 23P

Variante : Si vous préférez opter pour la tradition avec la version carnée de la recette, il vous suffit de remplacer les lentilles par environ 500 g de viande de bœuf hachée à 5% de MG, à faire revenir quelques minutes après la cuisson des légumes et avant d’ajouter la pulpe de tomates.

Papillote de cabillaud à la mangue et à la courgette, sauce moutarde et thym

Papillote de cabillaud à la mangue et à la courgette, sauce moutarde et thym

img_20180517_190631_9992017578468.jpg

Une nouvelle recette de papillote pour la route, car c’est bon, sain et super simple ! Cette fois le cabillaud est à l’honneur dans cette recette toute légère. J’ai choisi d’y associer la mangue pour apporter beaucoup de saveurs, ainsi qu’une sauce à la moutarde qui relève bien sans pour autant prendre le dessus. Je suis totalement conquise ! Avis aux amateurs de sucré-salé (et de mangue)… c’est de la bombe !

Ingrédients pour 2 personnes :
🌸 300 g de dos de cabillaud
🌸 1 mangue
🌸 1 courgette
🌸 1 c. à soupe de moutarde
🌸 1 branche de thym frais
🌸 1/2 citron
🌸 3 tomates cerises
🌸 Sel et poivre

Préparation :
1- Portez à ébullition 1/2 verre d’eau, et plongez-y la branche de thym. Laissez chauffer à petits frémissements pendant 3 minutes. Retirez le thym et réservez.
2- Préchauffez le four à 200°C.
3- Pelez la mangue et découpez sa chair en lamelle à l’aide d’un couteau ou d’un économe. Rincez la courgette, ôtez les extrémités, et découpez-la en lamelles. Arrêtez lorsque vous atteignez le cœur de la courgette (lorsque apparaissent les grains).
4- Répartissez vos lamelles de mangue et de courgette au centre de 2 feuilles de papier cuisson. Déposez par dessus deux morceaux de cabillaud.
5- Ajoutez à votre infusion au thym la moutarde, le jus du 1/2 citron, le sel et le poivre. Mélangez et répartissez cette sauce sur vos pavés de poisson.
6- Coupez en deux vos tomates cerises, déposez-les sur le poisson, et parsemez de thym. Fermez vos papiers cuisson en papillote façon bonbon. Personnellement j’utilise des cures-dents pour ternir fermées chaque extrémités. Enfournez pour 20 min de cuisson.
7- A la sortie du four, laissez la papillote encore fermée durant 5 minutes, puis servez aussitôt. Vous pouvez accompagner votre papillote de riz complet comme je l’ai fait ici, ou d’un autre féculent de votre choix.

Par portion : 288 kcal – 3L / 23G / 37P

Bagel aux œufs brouillés et sésame

Bagel aux œufs brouillés et sésame

img_20180506_160209_255234703493.jpg

Pour la première fois cette semaine j’ai testé les paniers recettes 100% bio de Rutabago. Le principe est de recevoir un panier par semaine avec tous les ingrédients pré-dosés, sélectionnés en circuit court, et les recettes qui vont avec. Vous pouvez choisir un panier pour 2 ou 4 personnes, classique ou végétarien. J’ai choisi la dernière formule et je me suis empressée de préparer la recette qui me faisait le plus de l’œil pour cette semaine : celle des bagels ! Cette odeur de pain brioché, ces œufs brouillés, cette petite touche asiatique… Non mais comment résister ? Et comme Rutabago ont gentiment accepté que je vous partage la recette, la voici !

Ingrédients pour 2 personnes :
🌸 2 bagels
🌸 60 g d’épinards frais
🌸 1 gousse d’ail
🌸 3 oeufs
🌸 1 pincée de piment en poudre
🌸 1 oignon nouveau
🌸 1 c. à soupe de graines de sésame
🌸 2 c. à soupe de fromage frais (type Saint-Môret, carré frais ou Philadelphia)
🌸 1 c. à soupe de vinaigre de riz
🌸 Huile d’olive
🌸 Sel et poivre

Préparation :
1- Dans une poêle avec un filet d’huile, faites revenir les épinards rincés et égouttés avec l’ail haché, le piment, du sel et du poivre environ 3 minutes.
2- En attendant, émincez l’oignon nouveau, coupez les bagels en deux et toastez-les légèrement au grille-pain.
3- Ajoutez les œufs légèrement battus avec le vinaigre de riz et une c. à soupe d’eau dans votre poêlée aux épinards, baissez le feu et rémuez sans cesse jusqu’à cuisson complète des oeufs (entre 3 et 5 minutes). Incorporez les graines de sésame ainsi que les oignons nouveaux.
4- Tartinez chaque base de bagel avec le fromage frais. Ajoutez les oeufs brouillés aux épinards et refermez avec le chapeau. Servez aussitôt accompagné d’une salade.


Par portion : 438 kcal – 17L / 47G / 24P

Conseils : Pour une note de sésame plus prononcée, ajoutez une c. à soupe d’huile de sésame en toute fin de cuisson des oeufs.

Si vous êtes intéressés pour tester les paniers-recettes Rutabago, voici un code promo qui vous permettra d’économiser 10€ sur votre première commande : TAKETHEPOWERJULY. Rendez-vous ici !

Tartes aux fraises

Tartes aux fraises

Tarte aux fraises

Lorsque la saison des fraises bat son plein, quoi de plus agréable qu’une traditionnelle et rafraîchissante tarte aux fraises 🍓, avec sa pâte sablée croustillante et son onctueuse crème pâtissière ? 😍 J’avais très envie d’en préparer une pour mes proches, en version healthy et avec un index glycémique modéré. Elle a su convaincre tout le monde, je m’en tire même avec les compliments du chef (comprenez-y mon papa cuisto à la retraite 👨‍🍳). Bon ma grand-mère aurait aimé un peu plus de sucre… mais c’est connu qu’elle aime beaucoup trop ça ! « C’est mieux pour ta santé mamie » 💕. Elle a quand même validé la pâte sablée, donc je n’ai pas perdu toute les batailles face à son redoutable bec très sucré 😄

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :

Pour la pâte sablée :
🌸 220 g de farine de petit épeautre semi-complète T110
🌸 40 g de fructose
🌸 2 c. à soupe de purée d’amande
🌸 1 c. à soupe d’huile de coco (2 c. à soupe si huile liquide)
🌸 1 blanc d’oeuf
🌸 1 pincée de sel
🌸 Eau (à ajuster)

Pour la crème pâtissière :
🌸 30 cl de lait d’amande sans sucre ajouté
🌸 3 jaunes d’oeuf
🌸 40 g de farine de petit épeautre semi-complète T110
🌸 40 g de fructose
🌸 1/2 gousse de vanille

🌸 500 g de fraises

Préparation :
1- Dans un saladier, pétrissez à la main la farine, le fructose, l’huile de coco, le blanc d’œuf (ne jetez pas le jaune !) et la purée d’amandes. Ajoutez un 1/2 verre d’eau (ou plus) jusqu’à pouvoir former une boule de pâte homogène. Etalez cette pâte au rouleau, et foncez un moule à tarte (en silicone ou sur du papier sulfurisé). Réservez au frais pendant une heure.
2- Piquez la pâte avec une fourchette et recouvrez cette dernière de papier sulfurisé. Versez alors des billes de cuisson ou des légumes secs, qui serviront de lest. Enfournez à 200°C durant 20 minutes.
3- Dans une casserole, versez le lait d’amande. Grattez la demi gousse de vanille avec un couteau, et ajoutez au lait les graines ainsi que la cosse. Portez à ébullition sur feu doux de façon à ce que la vanille soit bien infusée dans le lait.
4- Séparez les jaunes des blancs de 2 œufs. Déposez les jaunes (avec le 3ième réservé) dans un saladier et ajoutez-y le fructose. Battez vigoureusement avec un fouet jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
5- Ajouter progressivement la farine au mélange œuf/fructose. Mélangez délicatement pour éviter la formation de grumeaux jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.
6- Versez alors la moitié du lait parfumé à la vanille encore chaud sur le mélange précédant. Mélangez d’abord délicatement puis énergiquement pour bien détendre la crème. Lorsque celle-ci est souple, reversez-la dans la casserole le reste de lait.
7- Faites à nouveau chauffer à feu doux et Mélangez sans cesse jusqu’à l’apparition des premiers bouillons. Cela signifie que la crème commence à s’épaissir. Lorsque celle-ci est suffisamment cuite, fouettez hors du feu pour la faire un peu refroidir.
8- Versez la crème sur le fond de tarte cuit et étalez-la.
9- Lorsque la crème est refroidie, préparez vos fraises : Lavez-les, équeutez-les et coupez les en deux dans le sens de la longueur. Répartissez-les sur votre crème dans la disposition de votre choix. Réservez au frais jusqu’au service.

Total recette : 2203 kcal – 78L / 287G / 61P
Par portion (X8): 275 kcal – 10L / 36G / 8P
Par portion (X6): 367 kcal – 13L / 48G / 13P

 

Astuce : Pour ne pas jeter les deux blancs d’œufs qu’il vous reste sur les bras, vous pouvez les conserver pour réaliser des bowlcakes pour le petit déjeuner du lendemain 😉

Soupe asiatique au tofu, nouilles de riz et légumes

Soupe asiatique au tofu, nouilles de riz et légumes

img_20180424_185550_206334693961.jpg

Des recettes aux saveurs asiatiques il commence à y en avoir un paquet sur ce site ! Mais il n’y avait pas encore de bouillon… alors je me suis hâté de corriger ça en préparant une soupe complète, saine et vegan !

Ingrédients pour 2 personnes:
🌸 100 g de tofu curry (ou fumé, nature…)
🌸 100 g de nouilles de riz, de préférence complète (magasin bio)
🌸 1 c. à soupe de sauce soja
🌸 1 carotte
🌸 25 g de champignons noirs déshydratés
🌸 1 courgette
🌸 2 feuilles de chou vert frisé
🌸 1 c. à café de pâte de curry
🌸 1 c. à café de gingembre moulu
🌸 1. c à café d’huile de sésame
🌸 1 cube de bouillon de légumes dégraissé
🌸 1/2 citron vert
🌸 1 c. à soupe de ciboulette ciselée (ou de coriandre, persil…)

Préparation :
1- Plongez les champignons dans de l’eau tiède pour les réhydrater.
2- Coupez le tofu en cubes. Épluchez la carotte et découpez-la en petits bâtonnets, ainsi que la courgette. Rincez, ôtez la partie dure de vos feuilles de choux et coupez-les en lamelles. Versez vos légumes et le tofu dans un récipient, et arrosez d’huile de sésame, de sauce soja et de gingembre moulu. Mélangez le tout et réserver.
3- Égouttez vos champignons noirs, et coupez-les en lamelles plus ou moins grosses.
4- Dans une casserole, portez 800 ml d’eau à ébullition avec le cube de bouillon de légumes. Versez-y le tofu et les légumes avec la marinade, ainsi que les champignons et la pâte de curry. Après la reprise de l’ébullition, baissez le feu et faites cuire 20 minutes en prenant soin d’ajouter les nouilles en cours de cuisson en fonction du temps indiqué sur le paquet. Si le temps de cuisson est de 5 minutes (comme c’était le cas pour moi), ajoutez-les à votre soupe 5 minutes avant la fin de cuisson indiquée précédemment.
5- Versez votre soupe dans des bols ou des assiettes creuses. Arrosez de jus de citron et saupoudrez de ciboulette. Servez aussitôt.


Par portion (X2): 367 kcal – 9L / 53G / 18P

Variante : Vous pouvez remplacer le tofu par du seitan ou du tempeh. Vous pouvez aussi utiliser du filet de poulet coupé en morceaux préalablement cuit pour une version non veggie.

Brandade de cabillaud au chou-fleur et à la patate douce

Brandade de cabillaud au chou-fleur et à la patate douce

img_20180418_103323_8291521842352.jpg

Si on m’avait dit qu’un jour je cuisinerais une brandade par ma seule initiative… je l’aurais pas cru ! Il faut savoir que je n’aime pas la brandade originale avec de la morue, trop forte et trop salée à mon goût. Mais je me suis dis qu’en utilisant du cabillaud tout simple, il n’y avait pas de raison pour que je n’aime pas cette préparation basique à base de pomme de terre et de lait. Mais là encore je n’en ai fait qu’à ma tête en utilisant du chou-fleur et de la patate douce. Au final j’aime beaucoup le résultat, car on a quand même l’impression de manger une brandade, tout en ayant des goûts différents. Parfait pour un dîner léger 100% régressif !

Ingrédients pour 4 personnes :
🌸 1 chou fleur (ou 700 g de choux-fleurs en fleurettes surgelées)
🌸 400 g de patate douce
🌸 2 gousses d’ail
🌸 1 litre de lait de votre choix (ici de soja)
🌸 400 g de dos de cabillaud
🌸 2 feuilles de laurier
🌸 1 petite botte de persil
🌸 1 c. à café d’aneth
🌸 2 tartines de wasa au seigle (ou 20 g de chapelure)
🌸 Sel & poivre

Préparation :
1- Découpez les fleurettes du chou-fleur de façon à obtenir de petits bouquets, puis rincez-les à l’eau. Faites chauffer le lait avec les feuilles de laurier et les gousses d’ail (non pelées) de façon à obtenir un léger frémissement et plongez-y le chou-fleur. Comptez environ 30 minutes de cuisson, jusqu’à ce que le légume soit tendre.
2- Pendant ce temps, pelez et coupez en gros morceaux la patate douce. Plongez-la dans de l’eau salée et portez à ébullition. Comptez 10 minutes de cuisson, égouttez et réservez dans un saladier.
3- Égouttez le chou-fleur lorsqu’il est cuit à son tour tout en récupérant le lait de cuisson. Ajoutez le chou-fleur à la patate douce et écrasez l’ensemble au presse purée (ou à la fourchette) de façon à garder des morceaux.
4- Préchauffez le four à 200°C.
5- Faites à nouveau chauffer le lait de cuisson récupérer avec les gousses d’ail et les feuilles de laurier, et plongez-y le cabillaud. Baissez le feu et comptez environ 8 minutes de cuisson. Récupérez et égouttez ensuite le cabillaud et les gousses d’ail, sans jeter le lait de cuisson.
6- Rincez et ciselez le persil. Émiettez le cabillaud. Pelez et écrasez les gousses d’ail.
7- Ajoutez ces ingrédients, ainsi que l’aneth, le poivre et le sel à la purée de chou-fleur et de patate douce. Versez la préparation dans un plat à gratin, et saupoudrez avec le parmesan et les tartines préalablement réduites en poudre (ou de la chapelure).
8- Enfournez pour 20 minutes de cuisson sous le grill de façon à faire dorer légèrement votre plat. C’est prêt !

Total recette : 1089 kcal – 14L / 125G / 97P
Par portion (X4) : 272 kcal – 3L / 31G / 24P

Lasagnes vegan aux légumes du soleil

Lasagnes vegan aux légumes du soleil

img_20180417_105421_315-11181582782.jpg

La saison estivale commence doucement à se faire sentir, de quoi me donner envie de légumes du soleil ! J’adore les préparer en sauce tomate, façon ratatouille, avec des spaghettis… Et pour changer je me suis dis qu’en lasagnes ça serait pas mal. Les lasagnes c’est toujours une bonne idée. Le résultat est tellement fondant… pour un plat vegan complet, sain, léger et définitivement gourmand ! Ce plat est parfait pour 4 personnes s’il s’agit d’un plat unique, et il fera très bien l’affaire pour 6 personnes s’il est précédé d’une entrée ou accompagné d’une salade.

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :
🌸 12 feuilles de lasagnes (selon le moule) fraîches ou spéciales sans cuisson au préalable
🌸 100 g de protéines de soja texturées (magasin bio)
🌸 1 poivron rouge
🌸 1 poivron vert
🌸 2 oignons
🌸 800 g de pulpe ou coulis de tomates
🌸 2 gousses d’ail
🌸 1 aubergine
🌸 2 courgettes
🌸 40 g de farine semi-complète (ou autre farine de votre choix)
🌸 600 ml de lait de votre choix (ici d’amande sans sucre ajouté)
🌸 1 pincée de noix de muscade
🌸 1 c. à soupe d’huile d’olive
🌸 1 c. à café de thym
🌸 2 feuilles de laurier
🌸 10 g de son d’avoine
🌸 10 g de levure maltée
🌸 Sel & poivre

Préparation :
1- Placez les protéines de soja dans un bol et recouvrez-les d’eau chaude pour les réhydrater.
2- Pelez et émincez les oignons ainsi que les gousses d’ail. Rincez les courgettes et l’aubergine, coupez les en dès. Rincez les poivrons, épépinez-les et coupez les en dés ou en fines lamelles.
3- Versez dans une cocotte ou un fait-tout l’huile d’olive et portez à feu vif. Lorsqu’elle est chaude, faites revenir l’oignon émincé environ 2 minutes en remuant régulièrement. Ajoutez ensuite vos dés de courgettes, poivrons et aubergines et laissez cuire en mélangeant régulièrement environ 8 minutes à feu moyen. Ajoutez ensuite les protéines de soja avec l’eau, la pulpe de tomates, le thym, les feuilles de laurier, le sel et le poivre. Bien mélangez, et laissez mijoter le tout à feu doux 25 minutes à couvert en remuant de temps en temps. Retirez le couvercle et poursuivez la cuisson encore 5 minutes. Retirez les feuilles de laurier.
4- Préparez ensuite votre béchamel (ici sans beurre !). Dans une casserole, versez votre farine. Ajoutez-y un peu de lait en mélangeant, de façon à ce qu’il n’y ait pas de grumeaux. Faîtes chauffer à feu doux, et versez progressivement votre lait tout en mélangeant au fouet en continu. La béchamel va épaissir. Laisser cuire quelques minutes en remuant au fouet constamment. Salez et poivrez et ajoutez la muscade. Réservez.
5- Préchauffez votre four à 200°C.
6- Dans un plat à gratin rectangulaire, déposez des feuilles à lasagne, puis étalez le tiers de votre préparation aux légumes puis le tiers de la béchamel. Déposez à nouveau des feuilles de lasagne, et étalez 1/3 des légumes puis 1/3 de béchamel. Déposez une denrière couche de feuilles de lasagnes, puis de légumes et de béchamel.
7- Parsemez de son d’avoine et de levure maltée, puis enfournez durant 45 minutes.

Total recette : 1804 kcal – 42L / 247G / 107P
Par portion (X4) : 503 kcal – 11L / 70G / 29P
Par portion (x6) 335 kcal – 7L / 47G / 19P

Variante : Pour une version non vegan, vous pouvez remplacer les protéines de soja par 250 g de viande de bœuf hachée, la levure maltée et le son d’avoine par du fromage râpé, de la mozzarella ou encore du parmesan. Vous pouvez aussi ne pas mettre de protéines de soja et accompagner vos lasagnes d’une source de protéines de votre choix.

Cheesecake à la fraise et au citron

Cheesecake à la fraise et au citron

img_20180416_111115_598962883970.jpg
Ah le cheesecake, je dois avouer que j’ai un véritable faible pour ce gâteau venu tout droit des Etats-Unis ❤ Entre le crémeux de la préparation au fromage, le croquant de sa base… Oui mais voilà, quand on fait attention à sa ligne on évite de craquer dessus tous les 4 matins. Alors j’ai voulu me lancer dans une préparation clairement allégée en plus d’être plus saine, mariant la douceur de la fraise et le peps du citron. Le résultat m’a totalement convaincu, tout comme mes proches pourtant habitués aux pâtisseries très classiques.

Ingrédients pour 8 personnes :

Pour la base :
🌸 150 g de dattes dénoyautées
🌸 100 g d’amande
🌸 50 g de flocons d’avoine

Pour l’appareil au « cream cheese »
🌸 3 œufs
🌸 60 g de fructose (ou 80 g de sirop d’agave / 60 g de stévia / 100 g de xylitol)
🌸 30 g de Maïzena
🌸 350 g de fromage blanc 0%
🌸 150 g de cream cheese allégé en MG (Type Philadelphia®, Saint-Moret® ou Carré frais®)
🌸 1 citron non traité ou bio

Pour le nappage :
🌸 200 g de fraises
🌸 2 g d’agar-agar
🌸 Fraises pour la décoration

Préparation :
1- Préchauffez votre four à 180°C.
2- Mixez ensemble les amandes avec les dattes et les flocons d’avoine. Personnellement j’utilise un mixeur plongeant, ça fonctionne très bien. Veillez seulement à mixer par à-coup pour éviter de ne trop faire chauffer votre appareil. C’est prêt lorsque vous obtenez une pâte collante et assez homogène.
3- Prenez un moule à gâteau, idéalement un moule à manqué de 20 cm de diamètre pour une cheesecake bien épais. Tapissez le fond de papier cuisson et huilez légèrement les bords. Tapissez le fond de votre moule avec la pâte que vous venez de réalisez et tassant bien avec les doigts pour la répartir. Enfournez 8 minutes. A la sortie du four, abaissez la température de ce dernier à 150°C.
4- Séparez les blancs des jaunes de vos œufs.
5- Battez ensemble vos jaunes d’œuf et le fructose (ou autre sucrant au choix). Ajoutez ensuite la maïzena, le cream cheese, le fromage blanc et les zestes du citron ainsi que la moitié de son jus. Mélangez.
6- Montez vos blancs d’œufs en neige, et les incorporez délicatement à votre préparation avec une spatule en faisant des mouvements souples de bas en haut. Arrêter de remuer quand tous les petits nuages blancs ont disparu.
7- Versez votre préparation sur le fond de biscuit refroidi, et enfournez à nouveau pour 1 heure à 150°C. A la fin de la cuisson, laissez votre cheesecake dans le four éteint, la porte entrouverte, durant 1 heure.
8- Préparez votre nappage à la fraise en mixant vos fraises. Ajoutez-y les 2 g d’agar-agar et faîtes monter à ébullition. Maintenir celle-ci durant 2 minutes en remuant.
9- Versez ce coulis sur le cheesecake en l’étalant dessus.
10- Laissez refroidir jusqu’à ce que le nappage soit devenu solide. Démoulez votre gâteau, décorez avec quelques fraises et placez votre cheesecake au réfrigérateur au minimum 4 heures, l’idéal étant de l’y laisser une nuit entière.

Total recette : 2308 kcal – 91L / 275G / 89P
Par portion (X8): 289 kcal – 11L / 34G / 11P

Variantes :

Pour la base : Vous pouvez mélanger ensemble 150 g de biscuits réduits en poudre (type Petit Beurre ou Spéculoos) avec 15 g de farine et 50 g de sirop d’agave.

Pour le cream cheese : Pour une version encore plus allégée, vous pouvez remplacer la totalité du cream cheese par du fromage blanc 0%. Pour la version classique du cheesecake (plus calorique forcément), il vous suffit de faire le contraire en remplaçant la totalité du fromage blanc par du cream cheese (allégé ou non).

Risotto aux asperges, noix de St-Jacques et safran

Risotto aux asperges, noix de St-Jacques et safran

img_20180413_094209_641144022563.jpg

Un risotto de saison qui met à l’honneur les asperges, associés au goût fin des noix de St Jacques… Un plat du quotidien mais aussi idéal pour un dîner où l’on reçoit !

Ingrédients pour 2 personnes :
🌸 120 g de riz rond demi-complet (pesé cru)
🌸 10 asperges
🌸 1 oignon
🌸 200 g de noix de St-Jacques (fraîches ou surgelées)
🌸 1/2 litre d’eau
🌸 15 g de pecorino romano (ou du parmesan)
🌸 1 gousse d’ail
🌸 1 c. à soupe de persil frais
🌸 1 dose de safran
🌸 1 cube de bouillon de légumes dégraissé
🌸 2 c. à café d’huile d’olive
🌸 Sel & poivre

Préparation :
1- Si vous utilisez des noix de St Jacques surgelées, faites les décongeler au frais.
2- Portez à ébullition dans une casserole l’eau avec le cube de bouillon jusqu’à ce que celui-ci soit dissout. Réservez le bouillon.
3- Pelez, émincez l’oignon et la gousse d’ail. Hachez le persil frais. Retirez la partie dure des asperges au niveau de la base. Épluchez la tige. Coupez les en rondelles.
4- Faites chauffer une grande poêle avec une cuillère à café d’huile d’olive, et ajoutez l’oignon en les faisant revenir 2 minutes en remuant. Ajoutez ensuite les asperges et poursuivez la cuisson 8 minutes.
5- Ajoutez au mélange oignon/asperges votre riz cru et l’ail. Mélangez et laissez chauffer le tout 2 minutes.
6- Versez un peu de votre bouillon dans la poêle. Remuez et laissez le riz absorber totalement le bouillon avant d’en rajouter à nouveau. Procédez de cette façon jusqu’à ce que le riz soit cuit al dente, soit entre 20 et 30 minutes de cuisson (variable selon le riz utilisé). Si le riz vous semble encore trop ferme, n’hésitez pas à prolonger la cuisson et à rajouter un peu d’eau.
7- Lorsque votre riz est quasiment prêt, faites chauffer à feu vif une poêle avec la deuxième c. à café d’huile d’olive. Lorsqu’elle est chaude, déposez vos noix de St Jacques avec un peu de persil, et laissez cuire 2 minutes de chaque côté.
8- Lorsque le riz est cuit, ajoutez le pecorino, le persil et le safran (réservez-en un peu pour la décoration), le sel (très peu) et le poivre. Mélangez et laissez chauffez encore 2 minutes, puis servez immédiatement avec les noix de St Jacques poêlées posées dessus.

Par portion  : 403 kcal – 8L / 53G / 26P

Optionnel : Vous pouvez ajouter une c. à soupe de crème en même temps que le pecorino pour un résultat encore plus crémeux.

Calculer ses macros : Pourquoi ? Comment ? Intérêts et limites

Calculer ses macros : Pourquoi ? Comment ? Intérêts et limites

img_20180413_103612_534-1172376228.jpg

Quand et pourquoi calculer ses macros ?

Quand on se lance dans un rééquilibrage alimentaire, qu’on cherche à perdre de la masse graisseuse, à prendre du muscle… savoir adapter son alimentation à ses objectifs et à ses besoins n’a rien d’une évidence. Beh oui, c’est quoi mes besoins ?

On peut partir en mode totale freelance, mais il faut s’attendre à faire quelques erreurs. Motivé(e)s par l’envie de perdre du poids rapidement, par exemple, on peut tomber dans des comportements alimentaires néfastes pour notre corps et inadaptés pour atteindre nos objectifs. Car lorsque l’on se sous-alimente, on prend le risque de ralentir son métabolisme. Le corps se met en mode « famine », il va s’économiser pour survivre, il va stocker. Résultat : résistance à la perte de poids, fonte des muscles…

Et même lorsque l’on décide de faire les choses tranquillement, on peut quand même être dans l’erreur. C’est notamment le cas quand on a été habitué à manger un peu n’importe quoi et en quantité disproportionnée. Savoir composer une assiette avec les apports qui correspondent à nos besoins en fonction de notre sexe, notre âge, notre activité, notre poids, notre taille… Bah non, c’est pas facile. Rééquilibrer son alimentation ça s’apprend, ça se réfléchit, surtout lorsqu’on a un passé déséquilibré avec la nourriture.

4 (18)

Don’t panic ! Il y a plusieurs solutions pour s’éduquer à l’alimentation. Si on ne veut/peut pas passer par la case nutritionniste, il existe des outils pour déterminer ses besoins alimentaires et vous aider à bien répartir vos macros.

Personnellement je me suis lancée dans mon rééquilibrage alimentaire sans passer par cette case là, et je m’en suis pas mal sortie. Néanmoins depuis petite j’ai toujours été sensibilisé à l’alimentation équilibrée, ce qui n’est pas forcément le cas pour tout le monde. Mais là où calculer mes macros s’est avéré utile, c’est lorsque j’ai arrêté de manger de la viande. Ne mangeant pas non plus du poisson tous les jours, je voulais m’assurer que j’avais un apport en protéines suffisant. Cela m’a permis de réajuster mon alimentation, car j’ai constaté que j’étais en dessous de mes besoins, surtout lorsque je faisais du sport.

Qu’est ce qu’un macro ?

Un “macro” comme on l’entend souvent est l’abréviation de macronutriments. Ce sont ces derniers qui apportent des calories, qui fournissent de l’énergie à notre corps et assurent le bon fonctionnement de ses fonctions vitales. Les 3 macronutriments sont :

Les protéines : Leur rôle principal est le renouvellement quotidien de la peau, des ongles, des cheveux et des tissus musculaires. On les trouve principalement dans la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers ainsi que dans les céréales et les légumineuses.

Les glucides : Principale source d’énergie dans l’organisme, ils apportent la sensation de satiété et jouent un rôle sur le fonctionnement cérébral. On les trouve dans les céréales, les légumineuses, les légumes, les fruits, le sucre.

Les lipides : Ce sont les constituants majeurs des membranes et du système nerveux. En plus de protéger vos organes, ils contribuent à la bonne régulation thermique du corps, apportent des vitamines liposolubles et des acides gras essentiels qui permettent de synthétiser certaines hormones. On les trouve dans les huiles, le beurre, la margarine, les oléagineux, graisses animales, poissons gras, jaune d’oeuf…

Attention : toutes les sources de macronutriments ne se valent pas. Certaines sont plus intéressantes nutritionnellement et d’autres sont à limiter. Ce sera l’objet d’un autre article, si ça vous intéresse.

giphy (6)

Comment calculer ses macros ?

Lorsqu’on parle de calculer ses macros, cela revient concrètement à compter ses besoins en termes de protéines, glucides et lipides en gramme sur une journée.

Avant toute chose, il peut être intéressant de calculer votre métabolisme de base, qui indique le nombre de calories utilisés au repos, soit votre besoin minimum vital. Vous trouverez un outil pour calculer ce dernier ici. A votre métabolisme de base vous devez ensuite ajouter votre dépense énergétique, soit l’énergie utilisée dans vos activités physiques. Vous trouverez un outil pour le calculer ici. C’est l’addition de ces deux éléments qui vous permettra d’obtenir votre besoin quotidien en termes de calories, soit votre métabolisme de maintien.

Si ces calculs donnent déjà une meilleure idée de vos besoins, on ne parle ici que de calories, ça reste insuffisant pour apprendre à équilibrer son alimentation correctement, pour pouvoir atteindre ses objectifs et surtout être en bonne santé. Car oui, on peut atteindre ses calories journalières tout en ayant des carences en lipides, protéines ou en glucides.

Nous n’avons pas les mêmes besoins selon chaque macronutriments (la répartition souvent recommandée est 40% de glucides 30% de lipides, 30% de protéines), tout comme leurs apports en calories ne sont pas égaux :

  • 1 g de protéines : 4 kcal (16,72 kJ) ;
  • 1 g de glucides : 4 kcal (16,72 kJ) ;
  • 1 g de lipides : 9 kcal (37,62 kJ) ;
  • 1 g d’alcool : 7 kcal (29,26 kJ) juste pour info 😉

Si on veut déterminer ses besoins en macros sur une journée sans se prendre la tête avec des calculs trop compliqués, il existe des applications mobiles qui font très bien le job ! Personnellement j’utilise Fitatu, mais beaucoup ne jurent que par Myfitnesspal.

Il vous suffira de rentrer les aliments consommés dans l’application, que ce soit des produits bruts (carotte, poulet, oeuf…) ou des produits industriels (yaourt, muesli…). Il vous faudra pour ces derniers lire les étiquettes et les rentrer dans la base de données de l’application, s’ils n’y sont pas encore. J’essaye depuis quelques mois de vous indiquer les macros sur les recettes postées ici (t’as vu comment je suis trop mignonne !). Vous comprenez alors d’autant mieux la nécessité d’adapter les quantités en fonction de vos propres besoins et objectifs.

Car oui vous pouvez aussi indiquer dans ses applications vos objectifs, ce qui va ajuster vos besoins journaliers en fonction de ses derniers. Par exemple si vous cherchez à perdre du poids, cela pourra vous aider à établir votre déficit calorique idéal (et surtout sain!), de façon à dépenser plus d’énergie que vous n’en consommez. Cela va pousser votre corps à puiser l’énergie dans vos réserves graisseuses et ainsi les éliminer.

Limites du calcul des macros

Comme je l’ai dit plus tôt, calculer ses macros lorsqu’on entreprend un rééquilibrage alimentaire, une perte de poids, une sèche ou une prise de masse peut se révéler comme un très bon guide.

Là où le calcul des macros peut trouver ses limites, c’est quand il en devient obsessionnel. Il est inutile d’aller chercher à peser le moindre gramme de salade, ou de chercher à compter absolument ses apports lorsque l’on mange à l’extérieur, chez des amis… Il faut savoir lâcher ce système quand c’est nécessaire, et ne pas vivre son alimentation qu’à travers des chiffres.

Et surtout calculer ses macros ça va bien un temps ! Car non, l’idée bien sûr ce n’est pas de passer sa vie à peser ses ingrédients et entrer tout ce qu’on mange dans une application. Vous vous imaginez à 80 ans faire ça ? A force, vous allez développer des automatismes, des réflexes, et composer une assiette équilibrée va devenir naturel pour vous. Faites vous confiance au bout d’un moment, et lâchez votre smartphone ! 🙂

giphy (5)

Bien sûr, rien ne vous empêche d’y revenir au besoin (changements d’objectifs, d’alimentation…), mais calculer ses calories ne doit pas se voir comme une contrainte à long terme, mais comme un outil qui va vous permettre de développer de bonnes habitudes 😉