Tarte amandine aux cerises

Tarte amandine aux cerises

DSC_1659-12

Les cerises sont là ! Mais pas pour longtemps, alors j’en profite pour préparer une tarte sucrée avec un bon goût d’amande, qui se marie très bien à celui de la cerise. Un tarte qui reste légère, sans crème et avec juste ce qu’il faut de sucrant. Au moins ça change du classique clafoutis aux cerises, et c’est tout aussi bon !

Ingrédients :
🌸 1 pâte brisée maison (recette à l’huile d’olive ou au fromage blanc 0%) ou du commerce
🌸 400 g de cerises
🌸 3 oeufs
🌸 200 ml de lait d’amande
🌸 80 g de poudre d’amande
🌸 50 g de sucre de coco ou de sucre complet
🌸 20 g de farine de blé semi-complète
🌸 2 gouttes d’amande amère
🌸 20 g d’amandes effilées

Préparation :
1- Préchauffez votre four à 180°C.
2- Placez votre pâte brisée dans un moule à tarte en silicone ou recouvert de papier sulfurisé. Avec une fourchette, piquez la pâte sur plusieurs points.
3- Équeutez et rincez les cerises. Coupez les en deux et retirez les noyaux.
4- Battez ensemble les œufs, le lait, la poudre d’amande, la farine, le sucre et l’amande amère. Versez ce mélange sur le fond de tarte, puis déposez les cerises
5- Parsemez d’amandes effilées et enfournez votre tarte pour 45 minutes.

City-guide : Rome

City-guide : Rome

IMG_20180524_205941_333

J’ai l’habitude de vous partager mes vacances sur Instagram, mais vous avez été particulièrement nombreux à me poser des questions sur mon séjour à Rome. Il faut dire que la ville est magnifique, chargée en histoire, en monuments magnifiques, sans parler des spécialités italiennes et locales (ce sera l’objet d’un post à venir très prochainement d’ailleurs, dans lequel je vous listerais mes bonnes adresses) !

Si ce blog est surtout centré sur l’alimentation et (un peu) sur le sport, je suis incapable de vous partager les choses à moitié et de ne pas répondre à vos envies/questionnements. Voilà qui me permet en plus d’inaugurer une nouvelle catégorie du blog, j’espère que ça vous plaira !

Questions pratiques : Durée du séjour, transport, logement, organisation des visites

Nous sommes partis pour Rome en amoureux, au mois de mai (ça limite les risques de grosses chaleurs), en semaine et hors vacances scolaires. Il y avait du monde, mais on a jamais souffert de la foule, donc si vous avez des possibilités sur ces périodes, je recommande ! Nous avions prévu un séjour de 4 jours entiers, parfait pour visiter le plus important de Rome tout en prenant le temps de s’imprégner du rythme de la ville.

Arrivés à l’aéroport Fiumicino, nous avons rejoint le centre de la ville avec un bus-navette Sit Bus Shuttle. Nous avons logé dans un Airbnb proche du Vatican, un petit studio charmant et fonctionnel. Pour dormir, se laver, prendre le petit-déjeuner, préparer un peu de bouffe pour la journée, c’était impeccable. Si ça vous intéresse voici le lien du logement : ici. On a eu la bonne surprise d’y trouver 2 vélos en libre accès, ce qui nous a GRANDEMENT facilité la vie sur place. Car Rome on peut faire beaucoup de choses à pied, mais en marchant BEAUCOUP. Au final avec les vélos, rien n’est loin et on a gagné un temps énorme, et ça nous a permis de voir plus de choses. Il nous a juste été demandé de garer les vélos à proximité de poste de police, histoire de limiter le risque de vols. Tout ça pour dire que si vous n’avez pas envie de vous casser la tête avec les transports en commun et de marcher des heures sans rien voir de bien intéressant, le vélo est votre ami ! D’autant qu’il y a des vélib’ un peu partout 🙂

Passées les questions de transport et de logement, restait à organiser les visites. Je me suis cassée la tête avant de partir à comprendre les différents packs touristiques existants donnants accès aux sites touristiques payants de Rome et du Vatican:

  • le Roma Pass : donne accès à un ou deux sites/musées (selon si vous prenez la formule 48h ou 72h), des tarifs réduits pour d’autres sites visités et un accès illimité aux transports en commun de la ville
  • la carte Omnia Vatican-Rome : comprend les entrées des musées du Vatican et de la chapelle Sixtine, 2 entrées sur les 5 principaux sites touristiques de Rome, tarifs réduits pour les autres visites, carte de transport et billet gratuit pour une visite de Rome en bus.

Après avoir comparé les prix de ces pack avec celui des 3 visites payantes qui nous intéressait (Colisée/forum romain/palatin, Musées du Vatican/Chapelle Sixtine et galerie Borghese), on s’est rendu compte que ces packs n’étaient pas intéressants pour nous. Je pense qu’ils sont rentables uniquement si vous souhaitez faire énormément de musées, donc à vous de faire vos calculs ! Nous avons pris des coupes-files pour les 3 visites, ce qui nous a une nouvelle fois fait gagner pas mal de temps. Vous aurez juste un horaire à respecter en faisant ça, mais il suffit juste de s’organiser en fonction.

Nous avions prévu une visite par jour, nous laissant ainsi le temps le reste de la journée pour visiter autres sites et quartier aux alentours. Le rythme était parfait ainsi, on s’est pas ennuyé une seule seconde mais c’était pas la course non plus.

Sites et musées payants

N’étant pas de gros fana de musées, on s’est limité au trois sites payants considérés comme incontournables :

Le Colisée / Forum Romain / Palatin

Immense, majestueux… je me suis retrouvée toute bête au pied du Colisée, ce géant que je n’avais vu qu’en version reconstituée/numérique dans les péplums de mon enfance. S’il y avait bien quelque chose que je voulais voir à Rome, c’était bien lui ! Nous avons pris les audio-guides et on ne l’a pas regretté, ça aide vraiment à imaginer ce qu’il représentait à l’époque et ce qui se jouait à l’intérieur.

En général les tickets pour le Colisée comprennent aussi l’entrée pour le le forum romain et le palatin. On a donc poursuivit la visite avec ces sites. Attendez-vous à marcher un peu et, si comme nous vous faites tout ça à la fin de votre séjour, vos jambes risquent de le sentir passer !

Les musées du Vatican

S’il y avait bien quelque chose que j’appréhendais, c’était cette visite. Je suis aussi croyante qu’une tortue de mer, et j’ai toujours eu du mal avec tout ce qui touche à la religion, quelle qu’elle soit. J’ai été agréablement surprise par ce que j’ai trouvé à l’intérieur du musée, car les œuvres entreposées n’ont pas forcément de lien avec le catholicisme. On y trouve différentes collections, des galeries (coup de cœur pour la Braccio Nuovo) abritant des sculptures romaines antiques, des œuvres égyptiennes, des cartes géographiques… C’est immense, on y a passé un temps fou. D’autant qu’on avait là aussi les audio-guides. On passe un temps fou ce truc collé à l’oreille (pensé aux écouteurs !) mais on les a jugé essentiels pour ne pas passer à côté des œuvres sans rien en retirer. On était pas mécontent d’arriver sur la fin de la visite, marquée par le passage dans la chapelle Sixtine, majestueuse, mais qui donne un mal de coup dantesque.

La galerie Borghese

On ne savait pas bien à quoi s’attendre, mais j’en avais entendu tellement de bien qu’on a tenté. On est pas des grands amateurs de peintures et de sculptures (en fait on y connait vraiment rien), mais ce musée est une oeuvre à lui tout seul : les décorations murales, ses plafonds… Je comprend pourquoi il est considéré comme l’un des plus beaux du monde ! J’ai adoré le premier étage avec les œuvres du Bernin (je fais genre mais je connaissais pas le mec avant hein). Je n’ai jamais vu des sculptures aussi belles et maîtrisées. Le second étage est plus tourné vers les peintures, on l’a traversé en écoutant brièvement l’audio-guide. Clairement ça nous a moins émoustillé que le premier étage, et on avait plus le temps (vous avez une plage horaire à respecter pour la visite du musé). Bref, je recommande vivement, et avec l’audio-guide une nouvelle fois !

Sites, visites gratuites et quartiers

Le panthéon

20 minutes suffisent largement à contempler l’intérieur de cet édifice antique et majestueux, mais le passage est obligatoire. En plus la place où il se situe est vraiment super agréable et donne envie d’y traîner un peu.

La place et la basilique Saint-Pierre

Plus grande basilique du monde… ça rigole pas au Vatican ! L’intérieur est à couper le souffle tant c’est démesuré. En terme de visite, c’est le coup de cœur de mon homme. J’ai trouvé ça impressionnant, mais ça reste peut-être trop religieux et clinquant à mon goût (on se refait pas !). Par contre, j’ai passé sur la place Saint-Pierre l’un des meilleurs moments de mon séjour : la nuit tombée, au calme, avec la basilique éclairée… Magique !

Quartier Trastevere

Gros coup de cœur pour ce quartier où on a passé notre dernière soirée de façon un peu arrosée (non mais on peut boire dans la rue ! J’avais oublié qu’il y avait qu’en France qu’on pouvait pas faire ça…). Le quartier est beau, c’est super agréable de traîner dans les rues piétonnes, et il y a un nombre incroyable de restaurants, et de bons restaurants !

La Fontaine de Trevi

On a presque été surpris de trouver la célèbre fontaine sur une petite place, au milieu des rues piétonnes. Beaucoup de monde, mais on a pu tout de même s’approcher sans trop de mal (en pleine saison ça doit être l’enfer…). Il faut dire ce qui est, elle est superbe. Je recommande aussi le passage de nuit, parfait pour s’asseoir au bord, et jeter une pièce avec son amoureux (trop de romantisme en moi t’as vu !).

Le château et pont Saint-Ange

On avait pris l’habitude de passer tous les jours devant ce drôle de château cylindrique pour aller du quartier du Vatican où nous logions au centre ville romain. A voir de jour mais sur de nuit, avec la superbe vue sur la basilique Saint-Pierre !

La place Navona

Une place agréable à traverser, avec ses fontaines, ses artistes de rues, les cafés et restaurants qui la bordent (bon on s’y est pas arrêté, ça sentait le demi à 8€ et l’attrape-touriste à plein nez).

Le palais de vittorio emmanuel II

Tombés devant par hasard en nous rendant vers les sites de la rome antique, on a été soufflé par ce palais immense et majestueux.

DSC_0440

Marché de Campo de’ Fiori

Le marché emblématique de Rome, très vivant, très coloré. Un gros mélange d’artisans et producteurs locaux, et de stands attrapes-touristes qui font copieusement gonfler les prix. On y a laissé quand même quelques euros, parce que bon… on est des touristes après tout !

DSC_0437

La place d’Espagne

Un petit passage à la place d’Espagne manière, car ça reste l’un des lieux emblématiques de Rome. C’était chouette, mais c’est pas ce qu’on a préféré. Par contre si vous voulez faire un peu de shopping, c’est dans le coin que ça se passe !

Et pour des images un peu plus animées, voici une vidéo récap de notre séjour (Steven Spielberg a de la concurrence, je sais je sais) :

 

Risotto aux poivrons, courgettes, tomates séchées et pecorino

Risotto aux poivrons, courgettes, tomates séchées et pecorino

img_20180603_135708_1952051601378.jpg

Il fallait absolument que je fasse quelque chose de gourmand avec le pecorino (l’équivalent du parmesan réalisé à partir de lait de brebis) rapporté de Rome ! Et comme je n’avais pas mangé de risotto là-bas, je me suis rattrapé avec cette recette qui sent bon le soleil ! 😀

Ingrédients pour 4 personnes :
🌸 250 g de riz rond demi-complet (ou riz à risotto)
🌸 1 courgette
🌸 1 poivron
🌸 1 oignon
🌸 60 g de tomates séchées (ou confites)
🌸 1 litre d’eau
🌸 15 cl de vin blanc sec
🌸 2 gousses d’ail
🌸 2 c. à soupe de basilic frais
🌸 60 g de pecorino (ou parmesan)
🌸 1 c. à café d’huile d’olive
🌸 1 cube de bouillon de légumes dégraissé
🌸 Sel & poivre

Préparation :
1- Pelez, émincez l’oignon et les gousses d’ail. Hachez le basilic frais. Épépinez et coupez les lamelles le poivron. Rincez, ôtez les extrémités et coupez en petites cubes la courgette. Coupez en fines lamelles les tomates séchées (tamponnez-les avec de l’essui-tout avant si elles étaient conservées dans l’huile).
2- Faites chauffer une grande poêle avec l’huile d’olive, et ajoutez l’oignon, la courgette et le poivron durant 10 minutes en remuant.
3- Ajoutez à vos légumes votre riz cru. Mélangez et laissez chauffer le tout 2 minutes, avant d’ajouter le vin blanc, les tomates séchées et l’ail.
4- Pendant que le riz absorbe la totalité du vin blanc, portez à ébullition l’eau avec le bouillon de légumes jusqu’à ce que celui-ci soit totalement dissout.
5- Versez un peu de ce bouillon dans la poêle. Remuez et laissez le riz absorber totalement le bouillon avant d’en rajouter à nouveau. Procédez de cette façon jusqu’à ce que le riz soit cuit al dente, soit entre 20 et 30 minutes de cuisson (variable selon le riz utilisé). Si le riz vous semble encore trop ferme, n’hésitez pas à prolonger la cuisson et à rajouter un peu d’eau.
6- Ajoutez ensuite le pecorino, le basilic, le sel (légèrement) et le poivre. Mélangez et laissez chauffez encore 2 minutes, puis servez immédiatement, accompagné d’une source de protéines pas exemple.

Par portion  : 443 kcal – 10L / 56G / 12P

Poivrons farcis au boulghour, quinoa et tomates séchées

Poivrons farcis au boulghour, quinoa et tomates séchées

img_20180601_101051_9441581232120.jpg

Enfin je peux manger des légumes du soleil sans culpabiliser parce que c’est pas la saison 😀 Autant dire que je vais m’en donner à cœur joie ici ! J’avais envie de poivrons farcis, alors je me suis préparée une version vegan avec ce que j’avais sous la main, dont d’excellentes tomates séchées de mon papa, conservées dans de l’huile d’olive… le petit plus qui fait toute la différence !

Ingrédients pour 4 personnes :
🌸  4 gros poivrons rouges
🌸  200 g d’un mélange de boulghour et quinoa
🌸  1 oignon
🌸  400 g de pulpe de tomate en boîte (ou de tomates pelées)
🌸  100 g de protéines de soja texturées
🌸  2 gousses d’ail
🌸  1 c. à soupe d’herbes de Provence
🌸  1 c. à café d’huile d’olive
🌸  Sel & poivre

Préparation :
1- Portez une grosse casserole d’eau bouillante salée à ébullition. Versez en une partie sur les protéines de soja texturée dans un bol, de façon à juste les recouvrir. Laissez-les se réhydrater 10 min.
2- Remettez la casserole avec le reste d’eau sur le feu, et lorsque l’ébullition reprend versez votre mélange de quinoa/boulghour et laissez cuire le temps indiqué sur le paquet. Égouttez et réservez.
3- Pelez et émincez l’oignon et la gousse d’ail. Découpez vos tomates séchées en morceaux, après les avoir épongé avec de l’essuie-tout si elles étaient conservées dans de l’huile.
4- Préchauffez votre four à 200°C.
5- Dans une poêle chaude, faites revenir avec l’huile d’olive l’oignon durant 8 minutes. Ajoutez ensuite votre pulpe de tomate, les protéines de soja texturée (avec le reste d’eau de trempage), les tomates séchées, les herbes de Provence, l’ail, le sel et le poivre. Mélangez et laissez mijotez 5 minutes (10 minutes si vous utilisez des tomates pelées).
6- Pendant ce temps, lavez et coupez vos poivrons juste en dessous du « chapeau ». Épépinez-les.
7- Garnissez généreusement l’intérieur de vos poivrons de préparation. Déposez les chapeaux sur chacun, et enfournez au four à mi-hauteur pour 30-35 minutes.

Pour 1 poivron farci : 356 kcal – 7L / 54G / 22P

Variante gourmande : Vous pouvez ajouter un peu de fromage (gruyère, parmesan, mozzarella… sur chaque farce de vos poivrons une fois le temps de cuisson terminé. Il vous faudra juste remettre ces derniers sous le grill (sans les chapeaux) durant 2 minutes de façon à faire fondre le fromage.

One pot pasta aux asperges, houmous aux poivrons et ricotta

One pot pasta aux asperges, houmous aux poivrons et ricotta

On epot pasta asperges, houmous de poivrons et ricotta

Le retour du one pot pasta ! J’avais oublié à quel point cette cuisson « tout-en-un » pouvait être pratique en terme de préparation, de temps… et d’économie en vaisselle 😉 Un plat tout crémeux, réconfortant et qui s’adapte à toutes les saisons, comme ici avec les asperges que je savoure avant la fin de la saison !

Ingrédients pour 2 personnes:
🌸 120 g de pâtes crues (ici des spaghettis complets)
🌸 200 g d’asperges vertes
🌸 500 ml d’eau
🌸 60 g d’houmous aux poivrons (acheté ou fait maison)
🌸 60 g de ricotta
🌸 8 tomates cerises
🌸 1 c. à soupe de basilic frais
🌸 Sel & poivre

Préparation :
1- Épluchez et émincez l’oignon. Rincez et retirez la partie fibreuse des asperges à la base de ces dernières (environ 2 cm). Coupez les en tronçons réguliers. Rincez et coupez en deux vos tomates cerises. Rincez et ciselez le basilic.
2- Dans une grande casserole, versez l’eau et ajoutez les pâtes crues, les asperges, les tomates cerises, la ricotta, l’houmous, l’oignon et le basilic.
3- Laissez cuire à feu moyen durant environ 20 minutes en remuant régulièrement pour que les ingrédients n’accrochent pas au fond de la casserole. C’est prêt lorsque les pâtes sont al dente et l’eau quasiment évaporée. Dans le cas contraire, ajoutez un petit verre d’eau et poursuivez la cuisson.
4- Ajoutez à votre plat le sel et le poivre. Mélangez et servez aussitôt.

Par portion : 433 kcal – 11L / 51G / 15P

Pizza à la mozzarella, poivron, feta, roquette et pâte à l’huile d’olive Herta

Pizza à la mozzarella, poivron, feta, roquette et pâte à l’huile d’olive Herta

img_20180518_213222_269807740078.jpg

De retour d’Italie avec des souvenirs gustatifs plein la tête, j’avais très envie d’une pizza authentique comme j’ai pu en déguster là-bas. La parfaite occasion pour tester la pâte à pizza à l’huile d’olive sans additif d’Herta, dont je suis ambassadrice pour l’année 2018. Une bonne sauce tomate maison, de la mozzarella, des légumes, quelques ingrédients ajoutés à la sortie du four pour la touche de fraîcheur… et il n’en faut pas plus pour une pizza délicieuse !

Ingrédients :

Pour la base :
🌸 1 pâte à pizza à l’huile d’olive sans additif Herta

Pour la sauce tomate :
🌸 1 c. À café d’huile d’olive
🌸 1 oignon
🌸 200 g de pulpe ou purée de tomates
🌸 1 gousse d’ail
🌸 1 c. à café rase d’origan séché
🌸 Sel et poivre

Pour la garniture :
🌸 1 boule de mozzarella
🌸 50 g de poivron grillé en conserve
🌸 5 tomates cerises
🌸 6 olives
🌸 1 petite poignée de pignon de pin
🌸 1 poignée de roquette
🌸 30 g de feta

Préparation :
1- Commencer par préparer la sauce tomate : Pelez et émincez l’oignon et la gousse d’ail.
2- Faîtes revenir l’oignon dans une poêle avec l’huile d’olive et laissez cuire à feu moyen durant 8 minutes environ. Ajoutez la pulpe ou la purée de tomate, l’ail, l’origan, le sel et le poivre et laissez cuire encore 2 minutes. Passez votre préparation au mixeur pour obtenir une sauce tomate bien homogène.
3- Préchauffez le four à 220°C.
4- Déroulez votre pâte à pizza sur une plaque allant au four. Etalez-y la sauce tomate uniformément en laissant 1 cm libre sur les bords.
5- Égouttez et coupez en lamelles (s’ils ne le sont pas déjà) vos poivrons et répartissez-les sur la sauce tomate. Coupez en petits morceaux votre mozzarella et répartissez là à son tour sur votre pizza. Ajoutez les tomates cerises coupées en deux, ainsi que les olives.
6- Enfournez en bas de votre four pour 15-16 minutes.
7- A la sortie du four, parsemez la roquette et les pignons de pin sur votre pizza, et terminez en émiettant de la feta. C’est prêt !

Pour une pizza entière : 1302 kcal – 50L / 148G / 56P
Pour une 1/2 pizza : 651 kcal – 25L / 74G / 28P
Pour 1/4 de pizza : 325 kcal – 12L / 37G / 14P

Vous trouverez d’autres idées recettes pour utiliser la pâte à pizza Herta sur leur site. C’est par ici que ça se passe !

Et d’ailleurs il y un concours en cours sur mon Instagram en ce moment même pour tenter de gagner cette pâte à pizza ainsi qu’un kit à pizza ! Rendez-vous ici.

Spaghettis à la bolognaise de lentilles (vegan)

Spaghettis à la bolognaise de lentilles (vegan)

img_20180518_124411_078542885678.jpg

Pour préparer doucement mon estomac au petit voyage à Rome qui l’attend, je me suis préparée une bonne bolognaise maison, accompagné de spaghettis. Bon on est pas vraiment dans la tradition puisqu’ici exit la viande, et bonjour les lentilles pour apporter ce qu’il faut en protéines végétales. Une version vegan délicieuse et savoureuse !

Ingrédients pour 4 personnes :
🌸  200 g de lentilles vertes
🌸  200 g de spaghettis (de préférence complets ou semi-complets)
🌸  2 oignons
🌸  2 gousses d’ail
🌸  2 carottes
🌸  1 branche de céleri
🌸  800 g de pulpe ou coulis de tomates en boîte
🌸  1 c. à soupe de double concentré de tomates
🌸  200 g de purée/coulis de tomate
🌸  2 feuilles de laurier
🌸  1 c. à café d’huile d’olive
🌸  Sel & poivre
🌸  Quelques feuilles de basilic

Préparation :
1- Portez à ébullition une casserole d’eau salée, et plongez-y les lentilles pour 20 minutes de cuisson. Égouttez et réservez.
2- Pendant ce temps, pelez et émincez vos oignons et l’ail. Pelez et coupez en petits morceaux les carottes. Coupez en petites lamelles la branche de céleri.
3- Faîtes revenir l’oignon, le céleri et les morceaux de carotte avec l’huile d’olive durant 8 minutes environ.
4- Ajoutez la pulpe de tomates, le double concentré, l’ail émincé, les feuilles de laurier et les lentilles. Mélangez et laissez mijoter à feu doux durant 1 heure. Si votre préparation accroche un peu, n’hésitez à rajouter un peu d’eau au cours de la cuisson.
5- Environ 15 minutes avant la fin de cuisson des lentilles, faites cuire vos spaghettis comme indiqué sur le paquet.
6- Égouttez-les, puis placez-les dans une assiette. Ajoutez la bolognaise aux lentilles et parsemez d’un peu de feuilles de basilic.

Total recette : 1747 kcal – 19L / 271G / 90P
Par portion (x4) : 437 kcal – 5L / 68G / 23P

Variante : Si vous préférez opter pour la tradition avec la version carnée de la recette, il vous suffit de remplacer les lentilles par environ 500 g de viande de bœuf hachée à 5% de MG, à faire revenir quelques minutes après la cuisson des légumes et avant d’ajouter la pulpe de tomates.

Papillote de cabillaud à la mangue et à la courgette, sauce moutarde et thym

Papillote de cabillaud à la mangue et à la courgette, sauce moutarde et thym

img_20180517_190631_9992017578468.jpg

Une nouvelle recette de papillote pour la route, car c’est bon, sain et super simple ! Cette fois le cabillaud est à l’honneur dans cette recette toute légère. J’ai choisi d’y associer la mangue pour apporter beaucoup de saveurs, ainsi qu’une sauce à la moutarde qui relève bien sans pour autant prendre le dessus. Je suis totalement conquise ! Avis aux amateurs de sucré-salé (et de mangue)… c’est de la bombe !

Ingrédients pour 2 personnes :
🌸 300 g de dos de cabillaud
🌸 1 mangue
🌸 1 courgette
🌸 1 c. à soupe de moutarde
🌸 1 branche de thym frais
🌸 1/2 citron
🌸 3 tomates cerises
🌸 Sel et poivre

Préparation :
1- Portez à ébullition 1/2 verre d’eau, et plongez-y la branche de thym. Laissez chauffer à petits frémissements pendant 3 minutes. Retirez le thym et réservez.
2- Préchauffez le four à 200°C.
3- Pelez la mangue et découpez sa chair en lamelle à l’aide d’un couteau ou d’un économe. Rincez la courgette, ôtez les extrémités, et découpez-la en lamelles. Arrêtez lorsque vous atteignez le cœur de la courgette (lorsque apparaissent les grains).
4- Répartissez vos lamelles de mangue et de courgette au centre de 2 feuilles de papier cuisson. Déposez par dessus deux morceaux de cabillaud.
5- Ajoutez à votre infusion au thym la moutarde, le jus du 1/2 citron, le sel et le poivre. Mélangez et répartissez cette sauce sur vos pavés de poisson.
6- Coupez en deux vos tomates cerises, déposez-les sur le poisson, et parsemez de thym. Fermez vos papiers cuisson en papillote façon bonbon. Personnellement j’utilise des cures-dents pour ternir fermées chaque extrémités. Enfournez pour 20 min de cuisson.
7- A la sortie du four, laissez la papillote encore fermée durant 5 minutes, puis servez aussitôt. Vous pouvez accompagner votre papillote de riz complet comme je l’ai fait ici, ou d’un autre féculent de votre choix.

Par portion : 288 kcal – 3L / 23G / 37P

Bagel aux œufs brouillés et sésame

Bagel aux œufs brouillés et sésame

img_20180506_160209_255234703493.jpg

Pour la première fois cette semaine j’ai testé les paniers recettes 100% bio de Rutabago. Le principe est de recevoir un panier par semaine avec tous les ingrédients pré-dosés, sélectionnés en circuit court, et les recettes qui vont avec. Vous pouvez choisir un panier pour 2 ou 4 personnes, classique ou végétarien. J’ai choisi la dernière formule et je me suis empressée de préparer la recette qui me faisait le plus de l’œil pour cette semaine : celle des bagels ! Cette odeur de pain brioché, ces œufs brouillés, cette petite touche asiatique… Non mais comment résister ? Et comme Rutabago ont gentiment accepté que je vous partage la recette, la voici !

Ingrédients pour 2 personnes :
🌸 2 bagels
🌸 60 g d’épinards frais
🌸 1 gousse d’ail
🌸 3 oeufs
🌸 1 pincée de piment en poudre
🌸 1 oignon nouveau
🌸 1 c. à soupe de graines de sésame
🌸 2 c. à soupe de fromage frais (type Saint-Môret, carré frais ou Philadelphia)
🌸 1 c. à soupe de vinaigre de riz
🌸 Huile d’olive
🌸 Sel et poivre

Préparation :
1- Dans une poêle avec un filet d’huile, faites revenir les épinards rincés et égouttés avec l’ail haché, le piment, du sel et du poivre environ 3 minutes.
2- En attendant, émincez l’oignon nouveau, coupez les bagels en deux et toastez-les légèrement au grille-pain.
3- Ajoutez les œufs légèrement battus avec le vinaigre de riz et une c. à soupe d’eau dans votre poêlée aux épinards, baissez le feu et rémuez sans cesse jusqu’à cuisson complète des oeufs (entre 3 et 5 minutes). Incorporez les graines de sésame ainsi que les oignons nouveaux.
4- Tartinez chaque base de bagel avec le fromage frais. Ajoutez les oeufs brouillés aux épinards et refermez avec le chapeau. Servez aussitôt accompagné d’une salade.


Par portion : 438 kcal – 17L / 47G / 24P

Conseils : Pour une note de sésame plus prononcée, ajoutez une c. à soupe d’huile de sésame en toute fin de cuisson des oeufs.

Si vous êtes intéressés pour tester les paniers-recettes Rutabago, voici un code promo qui vous permettra d’économiser 10€ sur votre première commande : TAKETHEPOWERJULY. Rendez-vous ici !

Tartes aux fraises

Tartes aux fraises

Tarte aux fraises

Lorsque la saison des fraises bat son plein, quoi de plus agréable qu’une traditionnelle et rafraîchissante tarte aux fraises 🍓, avec sa pâte sablée croustillante et son onctueuse crème pâtissière ? 😍 J’avais très envie d’en préparer une pour mes proches, en version healthy et avec un index glycémique modéré. Elle a su convaincre tout le monde, je m’en tire même avec les compliments du chef (comprenez-y mon papa cuisto à la retraite 👨‍🍳). Bon ma grand-mère aurait aimé un peu plus de sucre… mais c’est connu qu’elle aime beaucoup trop ça ! « C’est mieux pour ta santé mamie » 💕. Elle a quand même validé la pâte sablée, donc je n’ai pas perdu toute les batailles face à son redoutable bec très sucré 😄

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :

Pour la pâte sablée :
🌸 220 g de farine de petit épeautre semi-complète T110
🌸 40 g de fructose
🌸 2 c. à soupe de purée d’amande
🌸 1 c. à soupe d’huile de coco (2 c. à soupe si huile liquide)
🌸 1 blanc d’oeuf
🌸 1 pincée de sel
🌸 Eau (à ajuster)

Pour la crème pâtissière :
🌸 30 cl de lait d’amande sans sucre ajouté
🌸 3 jaunes d’oeuf
🌸 40 g de farine de petit épeautre semi-complète T110
🌸 40 g de fructose
🌸 1/2 gousse de vanille

🌸 500 g de fraises

Préparation :
1- Dans un saladier, pétrissez à la main la farine, le fructose, l’huile de coco, le blanc d’œuf (ne jetez pas le jaune !) et la purée d’amandes. Ajoutez un 1/2 verre d’eau (ou plus) jusqu’à pouvoir former une boule de pâte homogène. Etalez cette pâte au rouleau, et foncez un moule à tarte (en silicone ou sur du papier sulfurisé). Réservez au frais pendant une heure.
2- Piquez la pâte avec une fourchette et recouvrez cette dernière de papier sulfurisé. Versez alors des billes de cuisson ou des légumes secs, qui serviront de lest. Enfournez à 200°C durant 20 minutes.
3- Dans une casserole, versez le lait d’amande. Grattez la demi gousse de vanille avec un couteau, et ajoutez au lait les graines ainsi que la cosse. Portez à ébullition sur feu doux de façon à ce que la vanille soit bien infusée dans le lait.
4- Séparez les jaunes des blancs de 2 œufs. Déposez les jaunes (avec le 3ième réservé) dans un saladier et ajoutez-y le fructose. Battez vigoureusement avec un fouet jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
5- Ajouter progressivement la farine au mélange œuf/fructose. Mélangez délicatement pour éviter la formation de grumeaux jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.
6- Versez alors la moitié du lait parfumé à la vanille encore chaud sur le mélange précédant. Mélangez d’abord délicatement puis énergiquement pour bien détendre la crème. Lorsque celle-ci est souple, reversez-la dans la casserole le reste de lait.
7- Faites à nouveau chauffer à feu doux et Mélangez sans cesse jusqu’à l’apparition des premiers bouillons. Cela signifie que la crème commence à s’épaissir. Lorsque celle-ci est suffisamment cuite, fouettez hors du feu pour la faire un peu refroidir.
8- Versez la crème sur le fond de tarte cuit et étalez-la.
9- Lorsque la crème est refroidie, préparez vos fraises : Lavez-les, équeutez-les et coupez les en deux dans le sens de la longueur. Répartissez-les sur votre crème dans la disposition de votre choix. Réservez au frais jusqu’au service.

Total recette : 2203 kcal – 78L / 287G / 61P
Par portion (X8): 275 kcal – 10L / 36G / 8P
Par portion (X6): 367 kcal – 13L / 48G / 13P

 

Astuce : Pour ne pas jeter les deux blancs d’œufs qu’il vous reste sur les bras, vous pouvez les conserver pour réaliser des bowlcakes pour le petit déjeuner du lendemain 😉